915 487 550

HÉRITAGES EN IRLANDE

COMMENT POUVONS-NOUS VOUS AIDER ?


Chez Grupo Hereda, nous connaissons toute la démarche du processus et la gestion des Héritages en Irlande. Nous pouvons vous conseiller gratuitement afin que vous puissiez réclamer votre héritage sans aucune difficulté.

Nos avocats et généalogistes spécialistes en héritages internationaux peuvent vous aider !

t

Les questions les plus fréquentes sur les héritages en Irlande :

Avec qui dois-je entrer en contact ? Quel est l’organe compétent ?

Les biens mobiliers et immobiliers qui composent l’héritage d’une personne retournent et échoient lors du décès de celle-ci, sans préjudice des dispositions testamentaires, à son « représentant personnel ».

Le représentant personnel est appelé « exécuteur testamentaire » s’il a été nommé comme tel par le testateur dans son testament.

Le représentant personnel est appelé « administrateur » s’il a été nommé par le tribunal compétent en matière successorale. Le représentant personnel ne peut agir sans pouvoir de représentation.

Quelle est la législation qui s’applique ? Puis-je choisir la loi qui s’applique à ma succession ?

La succession héréditaire est régie par la loi de l’État dans le lequel le défunt aurait son « domicile » au moment du décès. Il est important de ne pas confondre cette idée avec le concept de « domicile » avec le sens qu’il lui est donné dans les ordres juridiques de l’Europe Continentale, ni avec le concept de « nationalité ».

Selon le droit du common law, la résidence réelle d’une personne importe moins, le critère décisif est l’assujettissement à un ordre juridique donné.

Qu’arrive-t-il quand le défunt n’a laissé aucun testament ?

En l’absence de testament, les principes qui s’appliquent sont les suivants :

Le défunt n’était pas marié et n’a pas d’enfants : son héritage se partagera entre ses parents à parts égales si tous deux sont vivants, mais, si un seul des parents survit, celui-ci aura droit à tout l’héritage.

Le défunt n’était pas marié et a des enfants : son héritage se partagera entre les enfants. Si tous les enfants ont le même degré de relation avec le défunt, l’héritage se partagera entre eux à parts égales ; si ce n’est pas le cas, le partage de l’héritage se fera par descendance.

Quels sont les droits du conjoint ?

Le conjoint a, de par la loi, les droits suivants :

Si le testateur laisse un conjoint veuf et sans enfants, le conjoint a droit à la moitié de l’héritage.

Si le testateur laisse un conjoint et des enfants, le conjoint a droit à un tiers de l’héritage.

Nous vous aidons lors du processus de votre héritage en Allemagne et vous assistons toujours gratuitement !
Faites-nous part de votre cas et ne payez rien tant que vous n’avez pas reçu votre héritage !

Racontez-nous votre cas et nous vous offrons le conseil GRATUIT et sans engagement.

Chez Grupo Hereda, vous ne payez RIEN tant que vous n’avez pas reçu votre héritage.

Contactez-nous dès maintenant

Consulte GRATIS aquí